LA CERAMIQUE

LA CERAMIQUE
17 avril 2017 fleur@14

La céramique, on en parle beaucoup mais qu’est-ce que c’est exactement ?

Le mot céramique vient du mot grec « keramos » qui design la corne des animaux qui fut la première matière et forme des verres à boire. La céramique était aussi le nom d’un quartier d’Athènes, en Grèce, où étaient situées les fabriques de tuiles et de briques.

Aujourd’hui, la céramique est un terme générique qui désigne à la fois l’ensemble des terres qui ont subi une transformation chimique sous l’action d’une chaleur supérieure à 600°C. Ainsi, elle regroupe la terre cuite, la faïence, le grès et la porcelaine.  Et les objets fabriqués prennent des formes et ont des utilisations très variés : tuiles, carreaux de salles de bain, toilettes, prothèses dentaires, isolants électriques, vaisselle, sculptures mais également bijoux.

Un peu d’histoire…

Les premiers indices d’utilisation de la céramique datent du paléolithique (29.000 av JC.). Il s’agit de représentations humaines ou animales. Son utilisation domestique apparaît au néolithique (10.000 av JC.) à la sédentarisation des hommes. Ainsi apparait une céramique utilitaire permettant de contenir, protéger, conserver  les aliments. En parallèle, la terre cuite est également utilisée dans les rites funéraires.  D’une terre d’abord simplement séchée au soleil, on passe à une terre cuite au feu vers 8.000 av JC. La terre cuite étant quasiment indestructible on la retrouve dans toutes les couches archéologiques. Ainsi, on mesure la richesse d’une civilisation passée à sa production céramique. À travers les siècles les techniques se sont développées et l’esthétisme a rejoint la fonction.  La céramique est un marqueur culturel, qui témoigne de l’art de vivre de civilisations entières.

L’argile c’est quoi ?

Les terres ou argiles utilisées dans la céramique sont le fruit de l’érosion de roches naturelles (feldspath et granites).  Ces roches mélangées à l’eau forment une pâte plastique que l’on peut modeler. En cuisant, la structure moléculaire de l’argile se transforme et la terre devient ainsi une matière permanente quasi indestructible. Plus la température de cuisson est élevée plus les terres deviennent dures et denses.

Quelles sont les différences entre les terres ?

Pour faire simple, il y a deux grandes familles dans la céramique :

  • Les terres poreuses : La terre cuite et la faïence
  • Les terres fermées : Grès et porcelaine

La différence entre ces familles de terre est leur composition qui leur permet de pouvoir être cuites à de plus ou moins hautes températures.

Les terres poreuses ou encore terres basse température sont cuites entre 800°C et 1180°C.  Mais malgré leur transformation elles restent poreuses et doivent donc être recouvertes d’émail pour pouvoir être utilisées de façon étanche.

Les terres fermées ou terres haute température sont cuites entre 1200°C et 1300°C.  Après cuisson les pores de la terre sont totalement fermés.  Certaines porcelaines industrielles cuisent à de plus hautes températures (1400°C-1500°C), ce qui leur confère une très grande robustesse.